Un parcours minéral exceptionnel

  • Les volcans d'Auvergne - Eaux thermales de Vichy

Sources thermales de Vichy

Découvrez le parcours de l'eau thermale de Vichy.


D'où viennent les eaux de Vichy ? 

Volcans d'Auvergne, parcours de l'eau thermale de Vichy

Elles prennent naissance aux pieds des volcans d'Auvergne, s'infiltrent à plus de 3 000 m de profondeur, se réchauffent au contact du magma et se chargent en gaz carbonique. Leur lent parcours souterrain d'environ 10 000 ans les enrichit de sels minéraux et d'oligo-éléments. Elles surgissent naturellement à Vichy sans pompage, poussées par le gaz carbonique naturel.

 

Quels sont les bénéfices des eaux de Vichy ?

Griffon de la source d'eau Vichy CélestinsLes eaux thermales de Vichy, remarquablement actives et pénétrantes, tirent leur force naturelle de leur composition : lithium, calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, potassium, zinc, strontium, fluor, bicarbonate, silice,...

• Riches en bicarbonate de sodium, elles aident à lutter efficacement contre les effets d'une alimentation trop acide. Elles sont utilisées par les sportifs pour récupérer plus facilement après un effort physique en limitant les crampes et la fatigue.

• Riches en silicium organique, elles ont une action favorable sur la structure des cellules adipeuses en permettant une meilleure circulation sanguine, qui participe, ainsi, à la réduction de la cellulite.

• Riches en lithium, elles régulent les troubles de l'humeur et sont déstressantes.

• Riches d'une grande diversité minérale, il est prouvé que nos eaux ont des propriétés remarquables pour la peau : apaisantes, fortifiantes et régénérantes, même pour les peaux sensibles. Utilisées en soins réguliers, elles transforment la peau pour la rendre plus belle.

Une étude récente montre que l'hydratation cutanée peut augmenter jusqu'à 18 % grâce à une consommation régulière d'eau Vichy Célestins... Le Teint Célestins !

Les applications de boues végéto-minérales de Vichy – eaux thermales de Vichy mélangées à un kaolin de la région de Vichy – sont reconnues pour leurs vertus anti-inflammatoires.

La cure de boisson est délivrée sur prescription du médecin thermal qui définit également les soins thermaux. Il est utile de se souvenir que l’eau thermale, prise à la source, reste toujours un médicament actif.  Elle est conseillée aussi bien pour les troubles digestifs et métaboliques que par voie externe pour les pathologies articulaires et rhumatismales. Les sources, prises en cure de boisson, sont regroupées dans le Hall des Sources, ainsi qu’aux buvettes intérieures des Thermes Callou.

Combien y a-t-il de sources thermales à Vichy ?

Actuellement, il y a 9 sources en exploitation. Cinq sources, jaillissantes naturellement, sont utilisées pour les cures de boissons : Célestins, Chomel, Grande-Grille, Hôpital et Lucas. Ce sont les 5 sources anciennement connues à Vichy. Mais l’exploitation des établissements thermaux a obligé à accroître cette ressource. Quatre forages permettent de les alimenter en eau thermale chaude (entre 60 et 70°). L'excédent de calories est récupéré et sert à réchauffer Thermes et hôtels.

  • la source Boussange et la source Antoine servent aux établissements thermaux de Vichy.
  • la source du Dôme et la Source du Lys sont utilisées pour la préparation des boues végéto-minérales, en usage au sein des établissements thermaux de Vichy.

 action faborable sur la digestion et sur l'écalt du teint "Célestins"!La plus connue de toutes est  la « Source des Célestins » qui émerge à 22°C. Elle porte le nom d’un couvent de l’ordre des Célestins, fondé en 1410 par Louis II de Bourbon. Ses bienfaits sont multiples, notamment son action bienfaisante sur la digestion. Embouteillée, cette eau est présente sur les tables de 40 pays.

La « Source thermale Lucas » émerge à 27°C. Elle fut rattachée au domaine thermal par le Baron Lucas, médecin-inspecteur des Eaux de Vichy, président de l’Académie de Médecine. Utilisée en cure de boisson ou en pulvérisations pour certaines affections dermatologiques, on lui reconnait des vertus anti-inflammatoires. Cette qualité particulière lui vaut d’être présente dans les produits dermatologiques des Laboratoires Vichy.

La « Source thermale de l’Hôpital » jaillit à 34°C, dans un bassin gallo-romain. Elle doit son nom à l’existence de l’ancien hôpital de Vichy qui lui était voisin, longtemps disponible en pharmacie, d'une odeur soufrée. Elle est utilisée en cas de troubles digestifs, gastriques et intestinaux.

Dans le Hall des Sources, on peut voir jaillir la « Source thermale Chomel » (43°C), réceptionnée dans un puits en béton de l’époque gallo-romaine. C'est la plus chargée en silice organique. Elle sert également à l'extraction de « sels de Vichy » qui entrent dans la composition des Pastilles de Vichy.

Non loin, la « Source thermale de la Grande-Grille » sort à 39°C. Son nom lui vient de la grille de fer destinée, par le passé, à empêcher les animaux de venir s’y abreuver. Elle a également été embouteillée par le passé.