Aller au contenu principal
« À Vichy, devenez acteur de votre santé. »
icon
Remises
Exclusives
ventes privées
ventes privées
inscrivez-vous à notre lettre d’informations et bénéficiez de nos offres exclusives
Après inscription, un message de confirmation vous sera envoyé. Nous vous invitons à consulter votre boîte mail afin de recevoir nos lettres d’informations.
  • Accueil
  • Conférence sur l’Ostéophonie fondamentale.
#VichyCelestinsSpaHotel
29.04.2019
Conférence sur l’Ostéophonie fondamentale.
Les sons qui soignent : salon 2019 des Médecines Douces de Paris.

Le 4 février 2019 s'est déroulée la conférence sur l'ostéophonie fondamentale donnée par Muriel Marlière et François Louche au Salon des médecines douces de Paris.
L'ostéophonie fondamentale est une pédagogie préventive, rééducative et curative qui utilise les composantes acoustiques de la musique et des langues étrangères comme matériaux thérapeutiques. Une fois traitées acoustiquement et organisées esthétiquement, ces nouvelles compositions adaptées à la perception sensible du patient seront diffusées en milieu aquatique, ostéophonique et holophonique. L'ostéophonie recherche la bio résonance sensible entre les ondes acoustiques aquatiques et les ondes biologiques du corps. Cette résonance favorise un équilibre subtil entre les univers sensoriels, émotionnels et psychiques. L'ostéophonie est un enouvelle façon de valoriser la musicothérapie et les bienfaits du son...

 -  Bonjour Muriel Marlière,  Bonjour François Louche !
Vous avez été invités à présenter l’ostéophonie fondamentale au dernier Salon des médecines douces de Paris. Pouvez-vous, Muriel, nous redonner quelques éléments théoriques sur l’ostéophonie ?

Bien sûr ! l’ostéophonie, qui signifie la voix vibrant dans l’ossature du corps humain, a été créé dans les années 90 par François, ici présent. Elle a pour objectif de produire avec la voix des fréquences sonores, lesquelles par la délicatesse de leur texture acoustique, se diffusent dans tout le corps afin de mieux ressentir notre conscience corporelle.

- Mais est-ce facile de produire les sons dont vous parlez « avec la délicatesse de leur texture » ?

Non, car cette production vocale qui se diffuse dans tout le corps demande une écoute fine et précise, une analyse juste des sensations et une relation douce entre le récepteur et l’émetteur. Le récepteur est d’abord un conducteur de l’onde sonore puis un analyseur qui est l’oreille. L’émetteur est cette voix musicale, qui par sa douceur, s’introduit dans les tissus du corps.

- François Louche, quels seraient les obstacles à cette diffusion dans le corps ?

L’onde sonore  traverse naturellement  tout le corps,  mais parfois elle est bloquée par des résistances de tissus, des lésions ostéopathiques, des tensions de fascias, des sensibilités émoussées, des déformations de la colonne vertébrale. Pour vérifier la conductibilité du corps, nous proposons un test de conductibilité.

- Vous voulez bien nous le décrire ce test de conductibilité ?

Le patient est allongé sur le ventre puis sur le dos. Je mets en vibration des diapasons que je pose sur la cheville.  Le patient doit signifier avec sa main gauche s’il ressent la vibration et avec sa main droite s’il entend la fréquence de cette vibration. Muriel est munie d’un stéthoscope et vérifie par son audition si l’onde sonore se propage bien dans toute la jambe. Puis nous remontons jusqu’au bassin, le thorax et la tête.

 - Muriel, à quoi sert ce test de conductibilité ?

En fonction des réponses, nous établissons une carte de conductibilité qui nous servira  à proposer une cure d’ostéophonie pour rééduquer, d’une part,  la sensibilité vibrotactile et, d’autre part, pour  réorganiser la  sensation  bioacoustique afin d’éveiller les circuits auditifs internes.

- Comment se déroule la cure ?

Pour éveiller ces sensibilités diverses,  la musique subaquatique est un excellent stimulant  sensoriel et les langues étrangères écoutées sous ostéophones deviennent une magnifique source énergétique pour l’oreille et le cerveau.

- Mais en quoi l’ostéophonie est une médecine douce ?

Les médecines douces sont généralement orientées vers la santé et le bien être de la personne. Elles sont complémentaires des médecines traditionnelles.

Pour cette raison l’ostéophonie est une médecine douce préventive car elle amène bien-être, réconfort psychologique et épanouissement personnel.

Il faudrait développer toutes les formes de bien être pour en saisir les retentissements sur la santé. 

- Si il y du bien-être c’est déjà une manière de diminuer le stress  et d’éliminer par conséquence tout le cortège de dérèglements que celui-ci entraine par sa présence ?

C’est évident ! Nous avons la chance de travailler avec une alliée merveilleusement douée qui est l’eau thermale de Vichy. Si, de plus, nous ajoutons des ondes sonores qui sont sur les mêmes fréquences que les éléments qui la composent, nous augmentons ses vertus thérapeutiques. 

- Est-ce cette détente que vous obtenez dans l’eau qui permet au corps de mieux conduire l’onde acoustique ?

Tout à fait ! Plus le corps est détendu, mieux l’onde glisse dans les tissus et plus la perception auditive devient claire.

- Muriel,  en quoi les musiques sont-elles rééducatives ?

Il est bon de se souvenir que l’oreille participe au bon maintien postural du corps. Elle est responsable de notre capacité d’orientation  dans l’espace et de notre bonne tenue en équilibre. Donc il est indispensable, grâce aux rythmes musicaux, de la stimuler pour obtenir d’agréables réponses du tonus musculaire, indispensable au bon fonctionnement de la  motricité.

- François, pourquoi vos musiques sont elles thérapeutiques ?

Avant de passer à l’angle thérapeutique, je complèterais par l’incidence obtenue sur l’appareil auditif  et la phonation, grâce aux musiques vocales diffusée en milieu subaquatique. La voix chantée diffusée dans l’eau est perçue au centre du corps.  Ce qui permet ensuite de ressentir sa propre voix et d’en maitriser l’élocution et la justesse.
Si le bon fonctionnement de l’oreille posturale permet des rééducations fonctionnelles, le bon fonctionnement de l’oreille acoustique permet des rééducations vocales.

- Tout ce potentiel est libéré grâce à la relation qu’entretien le corps avec les fonctions auditives et le cerveau ?

Oui, lorsque la peau est stimulée par les vibrations musicales subaquatiques, tout le monde cellulaire est informé. L’énergie de la musique subaquatique stimule le cerveau, permet de renforcer certains circuits neuronaux, de développer les liens inter-hémisphériques et développer les câblages du corps calleux.

- Mais qu’en est-il de ces langues étrangères écoutées sous ostéophones ?

Si les musiques subaquatiques nourrissent le cerveau et le cervelet, elles dynamisent aussi l’oreille et les tissus mous du corps : il est important de stimuler la structure osseuse afin de pouvoir, avec sa propre voix, dynamiser l’architecture osseuse.

- Là, je ne comprends pas tout à fait !

Observez bien ! Si vous placez une  main sur votre nuque et l’autre au sommet de votre crâne, lorsque vous parlez ou chantez, vous allez ressentir une vibration. C’est ce que nous appelons la vibration ostéophonique.

- Quelles sont les propriétés de cette vibration ostéophonique ?

Si nous  remplaçons la voix par un oscillateur, nous ressentons une vibration qui transmet sa fréquence jusqu’à l’oreille et notre cerveau entend un son.
Cette vibration traverse la peau pour s’introduire dans le cartilage osseux. Stimulant les moelles osseuses jaunes et rouges, elle nous offre une meilleure production de sang et l’élimination des toxines. Redonnant un mouvement ondulatoire au liquide céphalo-rachidien, l’onde acoustique se diffuse jusqu’au sacrum. Cette vibration crânienne éveille aussi les aires corticales du cerveau favorisant ainsi de nombreuses combinaisons neuronales au service de l’épanouissement de  l’auditeur.

- Pour conclure Muriel ?

L’ostéophonie fondamentale trouve de nombreuses applications dans les corrections motrices, l’aide à l’handicap, les apprentissages artistiques et scolaires, dans l’accompagnement périnatal et l’épanouissement personnel et le bien être.

- Comment a réagi le public ?

Nous avons rencontré un public curieux, passionné, interpellé par la diversité de nos propos. Nous avons été surpris par  une demande réelle de découvrir nos soins. Nous avons fait salle comble et nous nous sommes régalés à partager notre expérience !

- Quels seront les futurs thèmes de vos conférences ?

Muriel ?

La force de l’écoute dans sa dimension managériale.

François ?

L’ostéophonie musicale au service des artistes.

 

     François Louche, de formation scientifique et artistique, est compositeur thérapeute et chercheur en biologie musicale :
     Ostéophonie, Musicothérapie subaquatique, Méthode François Louche...

 

 

 

 

 

     Muriel Marlière est psychothérapeute en réorganisation neurologique, contrôle cérébral Vittoz, ostéophoniste et audiovocaliste,
     créatrice de l'ostéophonie périnatale, gérante de la "Muse à l'Oreille" et directrice de l'instituit de formation.

 

Ces actualités pourraient vous intéresser
24.07.2019
Movember

Événement mondial qui soutient les maladies masculines

journee nationale diabete
31.10.2017
Diabète type 2

Journée Mondiale du Diabète se déroulera le 14 novembre 2017. Qu’est-ce que le diabète, comment le prévenir et équilibrer sa glycémie ?